Accueil

  • E. Bruyas, Conscience tragique. Penser le néant, vivre de rien
    Conscience tragique
    PUBLICATION | La pensée tragique traverse l’irréductible déchirure de l’homme, considérant, outre les tourments auxquels il est exposé, sa vocation, comme celle de toute chose, à la mort et à l’oubli.
  • Lectures - Sélection 2019
    Lectures | Sélection 2019
    Les livres que j'ai aimés en 2019. Jean Clair, Romain Gary, Ruwen Ogien, Robert Pinget, Lydie Salvayre...
  • Noter les faits
    Les mots intelligents et délicats du Journal d'Hélène Berr nous font mesurer l’horreur de ces temps où l’appartenance à une communauté vouait ses membres à être impitoyablement broyés.
  • L'eau de la mélancolie
    L’humeur noire de la mélancolie peut trouver un champ expressif dans une pluralité d’images. Parmi celles-ci, l’eau peut revêtir une importante puissance d’évocation.
  • Deux, ensemble
    Avec "L'éternité n'est pas de trop", François Cheng nous offre un roman superbe et poignant qui parvient à exprimer toute la profondeur de l’amour susceptible d’unir deux êtres.
  • Lectures | Sélection 2018
    Les livres que j'ai aimés en 2018. Emmanuel Bove, J. M. Coetzee, Alice Munro, Marilynne Robinson, Clément Rosset, Annie Saumont, Luis Sepúlveda...
  • Une absurde cruauté
    Un texte de Barbara Skarga, duquel émanent avec force l’horreur de la détention, la bêtise, le climat incessant de la délation, avec en arrière-plan ce "mécanisme monstrueux" qu'est le communisme.